Retourner au menu Retourner au contenus

Centre d'éducation

Articles

22 avril 2021 - 10 min

SOPREMA Canada s’engage à réduire de 71 % ses émissions de GES d’ici 2030

Publié par Pierre-André Lebeuf

Historiquement, la raison d’être de SOPREMA a toujours été de contribuer à la durabilité des bâtiments, plus particulièrement au niveau de leur efficacité énergétique. En cohérence avec notre expertise à titre de fabricant de produits de construction et nos engagements envers le développement durable, nous souhaitons redoubler d’efforts dans la lutte contre les changements climatiques.

SOPREMA Canada est fière d’annoncer son engagement à réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES) de 71 % tout en diminuant de 50 % leur intensité d’ici l’année 2030.

Précisions sur la méthodologie

Ces cibles de réduction ont été établies à l’automne 2020 en s’appuyant sur différents scénarios d’évolution de nos émissions de GES ainsi que sur les résultats des inventaires de GES correspondant aux années 2018 et 2019. L’atteinte des cibles sera déterminée en fonction du rapport entre les résultats obtenus pour l’année 2030 et ceux de l’année de référence 2018.

Les inventaires de GES ont été réalisés par une tierce partie indépendante en conformité avec les exigences de la norme internationale ISO 14064-1:2006. Les émissions de GES des portées 1, 2 et 3 étant sous contrôle opérationnel ont été considérées dans ces inventaires, qui englobent les éléments suivants :

Scope 1 - Émissions directes​

La consommation de carburants fossiles des bâtiments et des autres équipements comme les chariots élévateurs, les pertes associées à l’utilisation de certaines substances et de certains ingrédients dans les procédés de production et la consommation de carburants fossiles des véhicules de l’organisation utilisés pour la livraison et les transferts de produits.

Scope 2 - Émissions indirectes liées à l’énergie

La consommation d’électricité dans les bâtiments.

Scope 3 - Autres émissions indirectes

Les déplacements des employés dans le cadre de leur travail, la gestion des matières résiduelles et les pertes associées à l’utilisation de certaines substances et certains ingrédients dans les produits fabriqués.

Remarque : Les autres sources d’émissions de GES n’étant pas mentionnées n’ont pas été prises en compte dans les inventaires de GES de 2018 et 2019. Néanmoins, il est possible que de nouvelles sources soient considérées dans les inventaires antérieurs. Les émissions de GES liées aux opérations et aux établissements des filiales de SOPREMA n’ont pas été comptées.