Retourner au menu Retourner au contenus

Un finissant de la faculté d’architecture de l’Université de Toronto remporte le prix SOPREMA – Leaders de demain

Nouvelles 11 décembre 2019

Bas de vignette photo officielle (gauche à droite) : Guillermo Cordero, représentant architectural chez SOPREMA (Toronto), et Raphael Kay, finissant en architecture.

Une célébration visant à rendre hommage et à souligner l’excellence des projets des finissants de John H. Daniels Faculty of Architecture, Landscape, and Design s’est récemment déroulée à l’Université de Toronto*.

La contribution de SOPREMA, totalisant 2 500 $, a permis de récompenser et de soutenir les efforts et le talent d’un finissant en architecture. Guillermo Cordero, représentant architectural chez SOPREMA a eu la chance de rencontrer le grand gagnant, Raphael Kay, et d’échanger sur son projet intitulé Hygrobot.

« Le travail de Raphael est pertinent et innovant. Il porte sur les changements de dimensions et de propriétés du bois selon les variations d’humidité », affirme Guillermo.

 

 

Raphael Kay  – HYGROBOT

Que représente ce prix pour toi?
Cela me confirme que l’exploration scientifique et l’innovation en matière d’ingénierie sont importantes dans la conception architecturale.

Qu’est-ce que l’innovation pour toi?
Selon moi, l’innovation est synonyme d’accélération. Elle peut représenter un changement de cadence des avancées au sein d’un même domaine, c’est-à-dire dans une même direction. Mais elle peut aussi puiser dans des idées existantes provenant d’autres domaines, comme un changement de direction. Voilà ce qui m’intéresse : étudier les découvertes en biologie pour les convertir ou les adapter à un contexte architectural ou de génie appliqué.

Quelle importance accordes-tu à l’écoresponsabilité et à la durabilité dans tes créations?
L’idée derrière le projet implique le mouvement sans la consommation d’énergie active. Si la cinétique pouvait être alimentée par l’intelligence matérielle plutôt que par la combustion de carbone, l’impact serait énorme.

Voici quelques éléments clés de son projet :

  • La mobilité créée simplement par les changements biologiques au niveau de l’humidité ambiante, s’intitule « intelligence biologique ».
  • Les changements de forme, de densité et de positionnement des éléments en bois sont créés grâce au contrôle de l’humidité relative.
  • L’inclusion d’éléments dont l’ouverture et la fermeture sont dues aux variations d’humidité.

SOPREMA a à cœur d’encourager les jeunes architectes. Selon Guillermo, ils sont les professionnels de demain; ils ont une toute nouvelle façon de concevoir les bâtiments, et c’est pourquoi nous devons les encourager et les soutenir. Les étudiants d’aujourd’hui cherchent de nouvelles méthodes et idées pour créer l’architecture de demain, et l’innovation est la clé du succès. Toutefois, il s’agit de trouver l’équilibre entre la profitabilité et l’écoresponsabilité.

« Merci à SOPREMA pour ce prix. Il est important de créer davantage d’opportunités lors desquelles les leaders en technologies du bâtiment peuvent échanger avec les architectes et les concepteurs émergents. À mon avis, cela contribuera à économiser temps et argent, ainsi qu’à réduire notre consommation énergétique et notre impact environnemental. » – Raphael Kay

Plus d’une douzaine de donateurs étaient présents lors de ce déjeuner-remise, de même que les étudiants des programmes de premier cycle et de cycles supérieurs de la faculté John H. Daniels.

Chaque année, SOPREMA est fière de valoriser l’éducation et de souligner l’excellence et le dépassement de soi.

*Année après année, l’Université de Toronto se classe parmi les meilleures universités du monde, notamment dans les 10 meilleures universités publiques à l’échelle mondiale.

Contactez votre représentant

Vous avez des questions sur nos produits, nos systèmes ou nos services?

Discutez avec votre représentant